Pourquoi est-il plus facile d’acheter une grosse bouteille d’alcool dont on consommera à peine les 2/4 que d’aider les démunis

Home Social Pourquoi est-il plus facile d’acheter une grosse bouteille d’alcool dont on consommera à peine les 2/4 que d’aider les démunis
Pourquoi est-il plus facile d’acheter une grosse bouteille d’alcool dont on consommera à peine les 2/4 que d’aider les démunis
[norebro_text text_typo= »weight~inherit »]On dit parfois que des gestes simples et peu signifiants pour nous peuvent sauver la vie de milliers de personnes sans qu’on s’en aperçoive réellement. En tant qu’entrepreneur social, j’ai pu me rendre compte que nous sommes vraiment inconscients des souffrances qui nous entourent dès le moment où tout va bien pour nous. Mais pourquoi autant de personnes ferment les yeux ? Sont-ils devenus aveugles, non, je ne le pense pas ? En réalité, beaucoup restent dans leurs cocons et préfèrent ignorer ces personnes démunies. Mais pourquoi ?[/norebro_text]
[norebro_heading module_type_layout= »on_left » subtitle_type_layout= »without_subtitle »][norebro_text]

Un passé difficile

Nul n’est parfait, riches comme pauvre, nous avons tous nos défauts qui peuvent résulter de multiples situations anciennes qui bien souvent ont été éprouvantes pour notre conscience. Mais en réalité, il serait plus facile pour nous dans ces cas-là plutôt d’aider et de soutenir les personnes vivant cette situation que nous avons vécue par le passé. Dans les faits, beaucoup les ignorent comme si cela les aide à oublier leur mauvais souvenir.

Dans tous les cas, il est plus connu que les gens ayant été affectés par une situation dans le passé préfèrent l’éviter à d’autres en se battant à leurs côtés. C’est le cas pour les victimes de viol qui créent des forums d’aide à d’autres. Mais ce n’est malheureusement les démunis semblent être passé à côté de cette tendance d’entre-aide.[/norebro_text][norebro_heading module_type_layout= »on_left » subtitle_type_layout= »without_subtitle »]

[norebro_text]

Des dépenses inutiles

Il faut savoir que beaucoup de personnes dans le monde font des achats énormes de produits qu’ils ne finiront pas, ne garderont et ne consommeront pas après. En effet, d’après des statistiques monstres réalisés au cours des années précédentes, en terme alimentaire ce sont 1300 milliards de kg de produits jeter par ans. Ce chiffre exorbitant est 20 fois plus grand que ce qui est demandé pour résoudre le problème de famine dans le monde.

 

Êtes-vous surpris vous, le serez encore plus en sachant qu’en termes financiers cela représente 750 milliards d’euros par ans. Une fois de plus, c’est près de 15 fois plus que ce qui est demandé pour résoudre leproblème de précarité financière dans les plus grandes zones de pauvreté du monde. Ce qui est drôle quand on sait qu’il est plus difficile à une personne de donner de l’argent pour les démunisque de s’offrir de grosses liqueurs qu’il versera plus tard.[/norebro_text][norebro_heading module_type_layout= »on_left » subtitle_type_layout= »without_subtitle »][norebro_text]

Un comportement inconscient

Le constat est bien réel et certes décevant. Il existe tout un gaspillage financier et alimentaire qui ne profite ni aux pauvres ni aux orphelins. Inconsciemment, de nombreuses personnes optent donc pour des dépenses à moitié utiles alors qu’ils n’aident les sans-abris qu’avec quelques pièces jaunes lorsqu’ils sont interpellés. C’est la logique qui est reprise par de nombreuses personnes.

Il est grand temps que nous prenions conscience que nous sommes tous participants à l’évolution du monde. Il ne s’agit pas de se réjouir en buvant du bon vin, mais plutôt de prendre le temps de faire la part des choses pour limiter le gaspillage et permettre à tous de recevoir de l’aide. Des solutions existent aussi pour réutiliser les restes et permettre à tous d’en profiter. Alors il nous suffit de simplement faire les bons gestes pour sauver des vies.[/norebro_text][norebro_gallery images_size= »large » content_images= »5646100″]

Leave a Reply

Your email address will not be published.